1986-2016

 Au commencement était la Discothèque de France

 

C’est l’une des toutes premières discothèques publiques de prêt qui ouvre ses portes le 10 mars 1960 au Théâtre Marigny, avec 6 000 enregistrements « de grande musique ». En 1965, la Discothèque de France s’installe rue François Miron, dans l’immeuble même qu’habitait la famille Couperin. Alors que s’élabore peu à peu un programme cohérent pour l’ensemble du réseau des futures bibliothèques parisiennes, se crée, en 1967, l’association Discothèque de la ville de Paris qui devient une filiale de la Discothèque de France, la direction des deux associations se trouvant alors confiée à une seule et même personne. Dorénavant, la ville de Paris prend le relais pour le prêt des disques, laissant la Discothèque de France se définir alors comme « une manière d’organisme-conseil, de bureau d’études pour tout ce qui concerne le prêt public des disques en France » s’adressant à toutes les bibliothèques publiques, aux maisons de la culture et aux comités d’entreprises.

 

 

disco de france

 

 – – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –

1986 – 1996  : la Discothèque des Halles

L’ouverture en plein cœur de Paris, en 1986, de la Discothèque des Halles, constitua sans nul doute un événement dont on salua, à juste titre, la nouveauté. Ce projet que Michel Sineux, son créateur, voulait « entièrement dédié à la musique sous toutes ses formes », rompait en effet avec la traditionnelle logique de support, incarnée par la « section discothèque ». Plus qu’une simple collection de documents sonores, l’idée était désormais s’attacher au contenu : la collecte de tous les supports, de l’imprimé au numérique,  permettait en effet de diversifier une offre capable désormais de couvrir autant les domaines de l’écoute,  de la documentation musicale et de la pratique instrumentale.

 

 

– – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –

 Prêter des vinyles

Vérifier l’état des 33 tours à la loupe, celui des diamants et saphirs au microscope…  Prêter des vinyles est une discipline à part entière !

 

 

 

23 avril 2016 : les vinyles sont de nouveau empruntables
à la Médiathèque musicale de Paris

Une sélection d’albums parmi les labels indépendants qui ont choisi d’oublier le CD pour éditer leur catalogue uniquement sur vinyle.

Écoutez une sélection ici2

 

 

– – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –  – – – – – – – – – – – –

1996-2016 : la Médiathèque Musicale de Paris

Une bibliothèque publique spécialisée dans la musique sous toutes ses formes et sur tous supports.